Arbalètes, chasse et législation en France

de | décembre 4, 2017

Célèbre depuis longtemps, la chasse à l’arbalète gagne constamment des adeptes chaque année. Plusieurs personnes se posent des questions sur la légitimité du port d’arbalète en France, et comment l’utiliser convenablement.

La législation sur l’arbalète en France

Aux yeux de la loi, l’arbalète est, en effet, catégorisée comme une arme de 6e catégorie telle que le couteau, le poing américain, ou la matraque. Afin de pouvoir s’en procurer, l’acquéreur doit avoir 18 ans. Le transport et le port de l’arbalète sont formellement interdits, seulement dans le cas où l’acquéreur possède un justificatif professionnel ou légitime. Pendant un contrôle, l’individu portant l’arbalète en dehors de son domicile et sans aucun motif a la possibilité d’être condamné pour 3 ans de prison avec 3 750 euros d’amende. Il faut savoir que la justification la plus habituelle est la licence d’une fédération sportive agréée. Aussi, sachez que la chasse à l’arbalète est interdite dans plusieurs pays y compris la France et l’Allemagne. Par contre, dans d’autres pays comme le Québec et les Etats-Unis, elle est autorisée. Pendant un contrôle, l’individu portant l’arbalète en dehors de son domicile et sans aucun motif a la possibilité d’être condamné pour 3 ans de prison avec 3 750 euros d’amende.

Comme question que posent certaines personnes possédant une arbalète est : à quelle distance maximale puis-je tirer ?

La distance maximale est de 30 mètres, ce qui est similaire avec celle d’un arc. Même si on peut bien réunir nos flèches à des distances plus larges, il n’en reste pas moins que dépasser cette distance, la puissance de frappe est réduite énormément. En plus, le danger augmente largement au fur et à mesure que les distances se suivent, et ce, qu’importe la force de l’arbalète. Mobilité inattendue de l’animal lors de la chasse, angle de tir, lancée nerveuse et tremblante, mauvaise estimation de la distance, prénotion du tir, voici des exemples où les retentissements seront agrandis avec la distance ainsi que la nervosité pouvant faire manquer la cible. Et bien sûr, notre souhait est d’atteindre le gibier visé.

Autre question : est-ce que le choix des flèches est essentiel ?

En effet, il faut savoir que le choix des flèches est très crucial au moment où l’on désire avoir des tirs réunis, constants, et aussi avec une excellente force de portée. Le mieux est d’effectuer avec des flèches authentiques. Après, il est préférable de se reporter au manuel du concepteur afin de savoir le poids minimal prescrit pour ne pas faire l’égal d’un tir à vide, cela pourrait se révéler risqué pour le tireur et provoquer des ruptures importantes à l’arbalète. Quelques modèles de flèches similaires peuvent alors être employés, et dans ce cas, il est mieux de savoir le poids des flèches et des pointes qu’on emploie d’habitude pour dénicher parmi les choix proposés en magasin un modèle s’en rapprochant le plus. Il faut préciser qu’une transformation au niveau des flèches a la possibilité d’entraîner un réalignement de la mire ou du télescope.

De ce fait, il  faut dire que porter une arbalète en France nécessite une licence spéciale sinon, cela reste formellement interdit.

A lire aussi : Déclaration écrite au Parlement Européen